Légendaires Stories
content
content

Les Légendaires Stories T.2 - De légenfan à autrice – Interview de Gaëlle Geniller

Paru le 21.09.2022
L'actu BD

Quand une fan prend les commandes

Gaëlle Geniller a d’abord été une lectrice des Légendaires et une lectrice impliquée sur le forum et dans la communauté des légenfans. Lorsqu’elle publie sa première BD, Les fleurs de grand Frère puis Le jardin, Paris dans la maison d’édition qui compte parmi ses auteurs Patrick Sobral, elle est loin de s’imaginer que son aventure éditoriale la mènerait à travailler avec lui ! Elle signe aujourd’hui Légendaires Stories : Halan pour notre plus grand plaisir et le sien.

 

Éditions Delcourt - Sachant que tu es une légenfan de la première heure, qu’est ce que ça fait de mettre ta pierre à l’édifice sur Les Légendaires ?

Gaëlle Geniller - Ce sont Les Légendaires qui m'ont donné le goût aux dessins et aux histoires lorsque je les ai découverts à l'âge de 12 ans. Durant tout mon collège on peut même parler d'obsession. Je ne jurais que par ça ! Les personnages m'ont donné beaucoup de courage dans certaines situations et j'aimais m'imaginer que j'étais leur amie. À l'époque où Patrick Sobral cherchait quelqu'un pour dessiner les Légendaires - Origines, je me souviens que mes parents m'ont dit que je devrais essayer et que peut être qu'un jour je ferai une BD des Légendaires, ce à quoi j'ai répondu : "n'importe quoi, ça n'arrivera jamais !".

C'est donc incroyable de penser que je l'ai fait. L'idée de penser que ces heures passées à dessiner ces personnages jusqu'à parfois très tard le soir quand j'étais plus jeune n'ont pas été vaine me réconforte beaucoup. À vrai dire, y réfléchir me donne le vertige. J'ai beaucoup pensé à la jeune Gaëlle pendant la conception de ce tome et à l'instar de Danaël, Jadina, Gryf, Shimy et Razzia qui m'ont aidé pendant ma scolarité, c'est la Gaëlle de 12 ans qui m'a à son tour donné de la force. J'ai dessiné ce que j'aurais aimé lire du personnage d'Halan étant plus jeune. Je n'ai simplement pas de mot pour désigner ce que ça représente pour moi.

Légendaires Stories

Comment as-tu travaillé avec Patrick Sobral et quelle était ta marge de manœuvre ?

J'ai eu une pression énorme quand j'ai commencé à travailler sur ce tome. C'était une pression que je me suis imposée à moi-même et j'étais un peu tétanisée. Patrick m'a permis de prendre du recul et il m'a beaucoup aidé dans la ligne directrice de l'histoire, il a été de très bon conseil dans la narration. Patrick a des références que je n'ai pas et vice-versa, c'était très intéressant de voir son point de vue car j'étais directement dans les coulisses de la création d'un tome des Légendaires !

Légendaires Stories

Nous avons avancé progressivement en suivant un fil rouge : je donnais des idées et il les remaniait de façon à ce que ça colle au récit et au nombre de pages, car c'était la première fois pour moi que je me lançais dans une bande dessinée avec une narration bien définie et un nombre de page réduit par rapport à ce que j'ai l'habitude de faire !

Il fallait que je colle au style bien reconnaissable de Patrick tout en conservant un peu de moi car c'est là tout le principe de ce spin-off. Je crois que c'est ce qui a été le plus compliqué pour moi. 

Quel personnage est ton préféré à dessiner ? 

Hors Légendaires Stories, Danaël est sans doute le personnage des Légendaires que j'ai le plus dessiné. C'est bien simple, j'en étais amoureuse. J'aimais beaucoup dessiner Gryf et Jadina aussi. Pour ce qui est du tome des Légendaires - Stories de Halan, j'ai beaucoup aimé dessiner Käj et Halan car ils ont des expressions qui diffèrent totalement : l'un est doux et calme, l'autre est impétueux et têtu.

Légendaires Stories

J'aime beaucoup ce duo ! Au départ, je n'aimais Halan que sous le prisme de Danaël (car il faisait avancer la romance entre Danaël et Jadina) et en grandissant j'ai fini par l'aimer tout seul. Je pense que Halan est un personnage qu'on aime détester ou qu'on déteste aimer et je l'ai choisi pour ça. J'ai voulu l'adoucir un peu en la présence de Käj. Lioné a aussi un design très dynamique, un peu boudeuse et ferme. Je l'aime bien ! Je crois que je n'arriverai pas à répondre à cette question finalement, il y en a trop.

Quelle découverte as-tu faite et dont tu ne te serais jamais doutée en tant que lectrice ?

La chose à laquelle je ne me serais jamais douté est que connaître l'univers, ces moindres recoins, ces personnages et leur histoire n'a finalement pas été un avantage pour moi. Je pensais que ça allait être "facile" en tant que fan d'écrire une histoire sur un personnage secondaire que j'adore, ça a été tout l'inverse.

Légendaires Stories

Je voulais faire un tome parfait tout en sachant que c'était impossible de satisfaire tout le monde. J'ai collé au maximum que j'ai pu à l'univers très reconnaissable des Légendaires tout en voulant raconter ce que j'aurais aimé voir ou lire à 12 ans. Il faut créer ce qu'on souhaite lire soi-même. C'est la leçon que je retiendrais. 

Découvrir Les Légendaires Stories T.2