7 questions à
Jean David MORVAN

- Pourquoi avoir relevé le défi ?
À quoi servent les défis, sinon à les relever ? J'étais en contact avec Takahashi Hikaru depuis quelques mois. C'est un ex-assistant de Taniguchi Jiroh, qui m'avait été présenté. Après une Chronique de Sillage, la proposition de 7 est tombée à pic. La série telle qu'elle est pensée permet de réaliser une histoire très personnelle dans un cadre intelligent. Ça ne se refuse pas.

- Pourquoi 7 Yakuzas ?
Parce que les 7 samouraïs existaient déjà... Sérieusement, j'avais depuis longtemps, cette idée de parler de l'histoire récente du japon à travers l'angle de yakuza, sans trop savoir quelle structure donner à cette histoire. C'est le concept de base de 7 qui m'a permis de trouver le déclic.

- Comment s'est déroulée la collaboration avec le dessinateur ?
Normalement, si ce n'est qu'il ne parle pas le français. Heureusement, grâce à Thibaud Desbief qui travaille dans l'Atelier 510 de Tokyo, nous pouvons communiquer facilement. C'est un travail forcément enrichissant de travailler sur une histoire qui se passe dans un pays donné, avec un auteur qui y vit.

- Que représente le chiffre 7 pour vous ?
Une barre horizontale sur une barre un peu penchée. Et aussi qu'il est entre le 6 et le 8. Pas grand chose de plus à vrai dire, je ne suis pas un fan de la numérologie.

- Quel est ton personnage préféré ?
Sûrement Kotobuki Ichiro, car il est celui qui a vu le Japon passer par plein de phases successives en un petit siècle. Il a dû essayer d'évoluer aussi vite que son pays, passant du Moyen Âge à l'hyper modernité, en passant par le rétablissement de l'empereur, une révolution industrielle, de conflits d'expansion, une guerre mondiale, une défaite, une occupation, une période de famine, un redressement économique stupéfiant, une crise financière... J'en passe et des meilleurs.

- Quel est le projet de 7 que vous rêveriez de faire (ou auquel nous avons échappé) ?
Hmm, les Sept d'or. Une histoire où tout le monde est assis à applaudir, en regardant des gens qui donnent des prix en ramant à mort. Pas passionnant.

- Vous êtes plutôt "7 Mercenaires" ou "7 Samouraïs" ?
Dans mon cas, je crois que la question ne se pose pas... :)



Jean David Morvan
Scénario

En 1989, Jean David Morvan intègre l’école Saint-Luc de Bruxelles pour apprendre le métier de dessinateur. Au festival de Villeneuve d’Ascq, il se fait remarquer en tant que scénariste et est accepté par les Éditions Zenda. Morvan propose alors Nomad dessiné par Savoia. Un an plus tard, il signe Sillage chez Delcourt, une série qui devient rapidement incontournable. Auteur prolixe de la bande dessinée, il écrit de multiples scénarios, tels Le Cycle de Tschaï avec Li-An, La Mandiguerre avec Tamiazzo, 7 Secondes avec Parel, Troll ou encore Trop de Bonheur avec Lejeune... En 2007, il devient éditeur de la collection Ex-Libris chez Delcourt.
Hikaru TAKAHASHI
Dessin





Hikaru Takahashi fut illustrateur de jeux vidéo, puis assistant de Jirô Taniguchi pendant six ans sur des oeuvres telles qu’Au temps de Botchan ou Le Journal de mon père, avant de développer ses propres projets, comme Project X. Après une histoire courte dans le tome 5 des Chroniques de Sillage, il signe avec Jean David Morvan son premier album occidental.

Designs des personnages (versions noir & blanc et couleur).


Galerie des personnages

Ebisu Yoshiro

Hotei Gozo

Kotobuki Ichiro

Découvrez le travail de Hikaru Takahashi sur les planches de l’album.
4 étapes (storyboard, crayonné, encrage, couleur).




Les 12 premières planches.








 
     
 
     
 
     
 
 

Acheter l'album en ligne :