MARC-ANTOINE MATHIEU
est né en 1959. Après l'École des Beaux- Arts d'Angers, il travaille à l'atelier "Lucie Lom". Spécialisé dans la création d'expositions, il réalise avec son collègue Philippe Leduc, entre autres, "Espagne-Espagne" pour le festival d'Angoulême en 1989, "God Save the Comics" pour Angoulême 1990, plusieurs espaces de l'exposition "Opéra Bulles" à la Grande Halle de la Villette en 1991. En 2000, toujours pour Angoulême, ils mettent en scène l'oeuvre de Moebius/Giraud. En 2005, ils ont réalisé "Ombres et lumière", deux parcours dont l'un était à Beaubourg, l'autre à la Cité des sciences.
Parallèlement à ses activités de scénographe, Marc-Antoine Mathieu signe dès 1987 sa première BD, Paris-Mâcon, album remarqué dans lequel on découvre déjà toute sa maîtrise du noir et blanc. Mais c'est surtout avec L'Origine, publié aux Éditions Delcourt, que l'auteur se révèle être non seulement un graphiste hors pair, mais également un conteur de talent. On retrouve dans cet album en noir et blanc les influences de Kafka, de Borges, les ambiances des films de David Lynch ou de Terry Gilliam, mais aussi
un intérêt certain pour la science. Unanimement reconnu par la Presse, Alph-Art Coup de Coeur à Angoulême en 1991, L'Origine est assurément une des meilleures surprises de l'année 1990. S'ensuit La Qu..., tome 2 de Julius Corentin Acquefacques, paru en 1991 et nommé parmi les Indispensables de l'année.

Mathieu innove encore et toujours avec Le Processus, en offrant à ses adeptes la première spirale en volume de l'histoire de la bande dessinée ! Le quatrième tome de la série, Le Début de la fin, en 1995, montre une fois encore les capacités d'imagination et d'innovation de Marc-Antoine. Dans le dernier volume paru, La 2,333e dimension, Julius Corentin Acquefacques perd le point de fuite et donc la 3D... Mathieu fait parfois des infidélités à son héros dans des albums traitant de thématiques fortes, mais chaque fois très différents : dans Mémoire Morte, il s'agit d'une société envahie par une dictature de l'information en temps réel, dans laquelle surgit une prolifération incompréhensible de murs qui sclérosent la cité. Quant à ses habitants, ils subissent une perte dramatique de la mémoire puis de la parole... Avec Le Dessin, il engage une réflexion sur l'art via une suite de tableaux, tous aussi troublants que déroutants pour le lecteur. En 2006, avec Les Sous-sols du révolu, co-édité par Le Louvre & Futuropolis, Marc-Antoine Mathieu nous entraîne dans les profondeurs d'un musée infini. Il y multiplie les fausses pistes, les mises en abyme et les réflexions sur l'art. 2009, nouvelle idée lumineuse : il s'empare de DIEU et façonne une oeuvre intelligente, déstabilisante et jubilatoire pour une lecture tout simplement divine ! Cet album a reçu le Grand Prix de la Critique en 2010.

En 2011, il invente encore avec 3 Secondes, la première bande dessinée pensée simultanément pour le papier ET le numérique : deux expériences de lecture pour mener une enquête au coeur du monde du football.










    




<< Accueil


 Page Facebook officielle