Comment se portent les Pieds Nickel�s en 2009 ?
Oiry : Leur sant� est florissante, merci pour eux ! Il suffit d'aller sur Internet pour constater que l'expression "Pieds Nickel�s" est souvent utilis�e, notamment par les journalistes qui �crivent sur les faits divers.

Qu'est-ce qui vous a donn� envie de reprendre ces personnages ?
Trap : Nous en parlions d�j� voil� une quinzaine d'ann�es, � une �poque o� nous r�alisions ensemble un fanzine. Notre ami Gwen de Bonneval nous a beaucoup encourag�s. Lors du Festival d'Angoul�me de 2008, il nous a dit : "Arr�tez d'en parler, faites-le !", et nous avons d�cid� de nous lancer...

En quoi ce trio vous s�duit-il ?
Trap : Les Pieds Nickel�s nous ont toujours marqu�s car ils ne ressemblent pas aux autres personnages de bande dessin�e. Ils ne sont pas lisses comme le sont certains h�ros. Enfant, quand je lisais leurs aventures, j'avais l'impression de lire de la BD pour adultes...

Ils restent des h�ros contemporains malgr� leur statut de "centenaires" ?
Oiry : Les ann�es 80 leur convenaient moins. Mais aujourd'hui, dans un monde de plus en plus dur, ils redeviennent modernes. Les Pieds Nickel�s s'�panouissent dans les situations de crise, et vivre en marge est � nouveau d'actualit�...

Pourquoi avoir choisi le th�me du logement pour leur grand retour ?
Trap : Parce que c'est un sujet in�puisable ! Nous avons d�marr� notre album comme Louis Forton avait d�but� sa toute premi�re histoire : Croquignol sort de prison et se demande o� il va dormir. La survie, c'est vraiment le probl�me r�current des Pieds Nickel�s... En nous documentant, nous avons d'ailleurs d�couvert que le mouvement anarchiste, notamment � l'instigation de Georges Cochon, s'y est int�ress� de pr�s en imaginant d�s les ann�es 1910 les squats, les d�m�nagements "� la cloche de bois" et les occupations d'h�tels particuliers.

Les aventures des Pieds Nickel�s ont souvent fait r�f�rence � l'actualit� de leur �poque. Vous souhaitez perp�tuer cette tradition ?
Oiry : L'actualit� est en effet notre principale source d'inspiration, mais de mani�re d�cal�e pour ne pas risquer d'�tre trop vite d�mod�s. Nous nous inspirons du "fond de l'air" du moment plus que de faits divers. Dans le prochain album, Ribouldingue a une crise d'�ternuement dans un bar et d�clenche un vent de panique � cause de la grippe A. En r�alit�, il est devenu allergique � l'alcool ! Et comme il refuse d'arr�ter de boire, il se convertit au "bio", ce qui n'est pas le cas de Croquignol et Filochard... Mais notre premi�re pr�occupation reste de raconter une histoire.

Les Pieds Nickel�s sont-ils toujours "anars" dans l'�me ?
Oiry : Ils ont une r�putation d'anarchistes mais il s'agit d'une facilit� de langage. M�me dans les histoires de Forton, rien ne justifie vraiment cette �tiquette d'"anars". Les vrais anarchistes sont souvent militants, ce que n'ont jamais �t� les Pieds Nickel�s...

Trap : Ils ne sont pas l� pour sauver la veuve et l'orphelin ! Ils peuvent se m�ler d'une situation qui leur para�t injuste � condition de ne pas s'en trouver p�nalis�s. La critique de la soci�t� reste pr�sente chez les Pieds Nickel�s, mais elle est surtout le fait des personnages secondaires. Eux ne sont vraiment pas des militants dans l'�me !

Les jeux avec le langage tiennent une place importante dans l'album, entre argot savoureux et calembours...
Trap : Forton utilisait d�j� un argot qui se pratiquait vingt ou trente ans plus t�t et nous avons souhait� conserver ce vocabulaire un peu dat�. Nous ne voulions pas que les Pieds Nickel�s s'expriment en verlan ! Quant aux jeux de mots, ils constituent tout simplement un des moteurs du comique.

Vos Pieds Nickel�s se r�v�lent plut�t sympathiques...
Oiry : Au d�part, nous avions l'intention de refaire d'eux des h�ros "mal �lev�s", presque antipathiques. Mais cela s'est r�v�l� plus compliqu� que pr�vu car ils sont depuis longtemps devenus sympathiques aux yeux des lecteurs. Notre tendresse pour les personnages a �t� la plus forte, et nos Pieds Nickel�s sont finalement plus sympas que nous l'aurions souhait� ! Je crois que nous aurions du mal � faire d'eux de vrais m�chants... Ils sont individualistes et opportunistes, mais ce ne sont pas des salauds.

Pensez-vous les faire �voluer au fil de leurs prochaines aventures ?
Oiry : Nous aimerions creuser un peu plus les personnages car leur psychologie a toujours �t� sommaire. Nous allons par exemple introduire des relations conflictuelles au sein du trio...

Trap : Nous allons faire en sorte de les diff�rencier. Nous souhaitons d�velopper leur psychologie, sans pour autant donner dans le film d'auteur � la fran�aise ! Oiry : Nous continuons � r�fl�chir sur leur personnalit� et nous n'avons pas fini de les faire �voluer. Il nous faudra sans doute plusieurs albums pour aller au bout de cette d�marche. Nous tenons � montrer que ces personnages n'ont rien de d�suet et qu'ils sont toujours vivants. Je crois que nous sommes rest�s fid�les � l'esprit des Pieds Nickel�s, ce qui est le plus important.