Osamu TEZUKA : Scénariste, Dessinateur, Illustrateur
Osamu TEZUKA

Scénariste, Dessinateur, Illustrateur

Biographie

OSAMU TEZUKA est né en 1928 dans la préfecture d'Osaka. Il est décédé en 1989 à l'âge de 61 ans.
Le petit Osamu développe très jeune une passion et un don évident pour le dessin. Il débute sa carrière en 1946 dans un journal pour enfants, Mainnichi Shôgakusei Shimbun . Il n’abandonne pas pour autant l’école et entreprend de brillantes études de médecine à l’université d’Osaka. En 1947, à l’âge de 19 ans, il remporte son premier grand succès avec Shin Takarajima  (La Nouvelle Île au trésor), scénarisé par Shichima Sakai, qui paraît directement en recueil. Il s’en serait vendu entre 400 000 et 600 000 exemplaires, un score impressionnant pour l’époque difficile de l’après-guerre. Les lecteurs sont tout autant chamboulés qu’attirés par ce nouveau genre de manga révolutionnaire. Courtisé par tous les éditeurs, Tezuka continue de dessiner et d’écrire, tout en achevant ses études de médecine. Il obtient son diplôme en 1961, mais n’exercera jamais. Fortement marqué par ses études, il aime disséquer les personnages de ses oeuvres, avec toute l’attention du praticien. Lors de cette première période de création, il s’essaie à tous les thèmes, invente des histoires inédites, mais reprend également des thèmes classiques. Ses oeuvres les plus notables de cette époque sont Lost World  (1948), Métropolis  (1949), Next World  (1951) ou encore Faust  (1950). En 1952, Tezuka s’installe à Tokyo. Il loge avec de jeunes auteurs de manga qu’il prend sous son aile. C’est à cette période qu’il signe ses oeuvres les plus célèbres : Le Roi Léo , publié de 1950 à 1954 dans le magazine Shônen Club , Astro Boy ,  paru de 1951 à 1968 dans Shônen et La Princesse Saphir . Il impose alors le manga pour enfant et le dessin animé, qui entretiendront dorénavant des liens très étroits.
La moyenne d’âge de ses premiers lecteurs augmentant, Tezuka s’intéresse à des thèmes plus adultes. Il écrit et dessine des histoires sombres qu’il met en scène au coeur même de l’Histoire du Japon. Ce sont notamment L’Histoire des 3 Adolf , Phénix  ou Ayako . Il crée également un journal, COM , dans lequel il accueille de nombreux jeunes auteurs. Tezuka disparaît le 9 février 1989, à l’âge de 61 ans, laissant derrière lui un héritage de plus de 700 oeuvres et des générations d’auteurs empreints de son influence. En janvier 2018, à l’occasion des 90 ans de l’artiste, le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême lui a consacré l’une de ses principales expositions.