Golden City 7 - Page 7

[Scénario]    [Planche finale]


CASE 1 : Suite flash-back. Trois ans plus tard. Nuit étoilée avec lune. Plan rapproché de Mifa qui est seule à bord d’une petite barque qui appartenait à sa grand-mère. Mifa a dix ans. Elle porte de vieux vêtements déchirés car cela fait des mois qu’elle vit dans la rue.
Elle est toute maigre. La barque n’a pas de moteur et Mifa rame de toutes ses forces pour avancer. Elle se dirige vers l’île où se trouve le cimetière dans lequel est enterrée sa mère
(il s’agit du cimetière déjà vu dans le tome 2, page 46). La mer est calme. Pas d’autre bateau. Seulement la petite barque à bord de laquelle Mifa rame.
Inscrire le récitatif dit par Mifa dans un cartouche sur la gauche de la case.

RECITATIF MIFA : « Je me retrouvais seule, sans famille. On m’a mise à l’orphelinat. Je m’en suis enfuie trois ans plus tard, le jour de mes dix ans : je rêvais de liberté… »

CASE 2 : Mifa vient d’accoster à l’embarcadère du cimetière et elle gravit l’escalier qui mènent aux tombes. L’endroit est désert. Inscrire le récitatif dans un cartouche sur la case.

RECITATIF MIFA : « Pendant des semaines, j’ai erré dans la ville, sans but. Je mangeais ce que je trouvais dans les poubelles, comme tous les enfants perdus… »

CASE 3 : Plan large permettant de voir une partie des tombes du cimetière. Mifa est arrivée au sommet de l’escalier. Elle est cadrée de 3/4 dos. Une multitude de bougies brûlent sur toutes les tombes du cimetière désert. Inscrire le récitatif de Mifa sur la case.

RECITATIF MIFA : « La nuit, je me réfugiais dans le cimetière. C’est le seul endroit où je parvenais à m’endormir. Ailleurs, j’avais trop peur… »

CASE 4 : Plan rapproché. Mifa est maintenant allongée sur la tombe de sa mère. La tombe est visible au premier plan. Mifa est couchée sur le côté, en chien de fusil, dans une position presque fœtale. Elle a les yeux fermés. Son visage est tourné vers nous.
Elle est seule dans le cimetière. Inscrire le récitatif de Mifa dans un cartouche sur la case.

RECITATIF MIFA : « Couchée sur la tombe de ma mère, je me sentais en sécurité, protégée, rassurée… »

MIFA (pensée) : J’ai faim, m’man, j’ai presque rien mangé depuis hier…

CASE 5 : Gros plan de Mifa. Elle est toujours couchée en chien de fusil sur la tombe.
Son visage est tourné vers nous. Elle a toujours les yeux fermés. Des larmes coulent sur ses joues.

MIFA (pensée) : Je m’ennuie de toi et de mamy….Si seulement j’avais des amis…Quelqu’un à qui parler…Mais j’ai personne…Personne…

CASE 6 : Même plan qu’à la case 5 mais Mifa ouvre soudain les yeux, alertée par un bruit (hors champ) qu’elle a entendu.

MIFA : ?!

GOLDEN CITY PAGE 7 SUITE

CASE 7 : Plan élargi. Mifa (visible au premier plan, de 3/4 dos) s’est mise à genoux sur la tombe de sa mère. Dissimulée derrière la pierre tombale, elle observe silencieusement et sans être vue ce qui se passe dans le cimetière. Elle aperçoit, en arrière plan, la silhouette d’un gamin qui est en train de voler les bougies allumées sur les tombes. Le gamin les ramasse, souffle dessus pour les éteindre et les glisse dans un vieux sac qu’il porte en bandoulière. Comme on le verra plus tard, ce gamin c’est Solo. Mais on ne doit pas encore pouvoir le reconnaître. Il a dix ans, comme Mifa, et il est lui-aussi vêtu de vieux vêtements sales et déchirés car il vit dans la rue. Solo agit rapidement et discrètement, sans faire de bruit. Il est assez loin de Mifa et comme il lui tourne à moitié le dos, il ne peut pas l’apercevoir.

MIFA (pensée) : Il me semblait bien que j’avais entendu du bruit…

CASE 8 : Plan rapproché de Solo qui ramasse, sur une tombe, une bougie allumée. Mifa est hors champ.